Bonjour Maître,
Votre exposé a le mérite d’est clair. En revanche, il m’apparaît comporter une lacune sur un point que vous n’évoquez pas.
En effet: QUID, pour des époux séparés de biens, d’un coindivisaire qui, avant le prononcé définitif du divorce, aurait majoritairement financé sur ses fonds propres, tout ou partie du bien indivis (en plus bien entendu de sa contribution aux charges du mariage) en remboursant seul le montant du crédit contracté solidairement pour l’acquisition de ce bien immeuble ?
Cordialement