L’article 312-1 précise « et personne physique de nationalité française résidant hors de France, dépourvue d’un compte de dépôt a droit à l’ouverture d’un compte dans l’établissement de crédit de son choix »…
1) dans votre article c’est la banque de France qui choisit d’autorité votre future banque . N’y-a-t-il pas abus de pouvoir ?
2) Pourquoi faudrait-il que la personne soit dépourvue de compte. Les uns auraient le droit de changer de banque s’ils trouvent mieux ailleurs, pas les autres ? N’y-a-t-il pas rupture d’égalité ?
3) Pourquoi les banques en ligne refusent-elles encore les français expatriés (1 300 000) alors que le Ministre des Finances dans une réponse du 10 octobre 2017 au sénateur FRASSA ,souligne qu’il n’y a pas lieu de faire de discrimination entre français résidents et non-résidents ?