Bonjour,

Merci beaucoup pour cet article. Une petite question toutefois… Vous dites que les qualités essentielles de la prestation peuvent être regardées comme des motifs. Dès lors, la seule différence entre erreur sur les qualités essentielles et erreur sur les motifs serait le caractère essentiel (ou non) du motif en question. Pourquoi faire alors la différence entre erreur sur les qualités non essentielles et erreur sur les motifs dans les types d’erreurs qui ne sont pas cause de nullité ?

Bien à vous,