“En retenant le terme de « qualités essentielles» le législateur a manifestement entendu sortir de cette difficulté d’interprétation en optant, sans ambiguïté, pour la solution adoptée par la jurisprudence : la conception objective.”

Je crois que c’est l’inverse justement. La jurisprudence, et l’ordonnance depuis, s’accordent à retenir une conception subjective ; en ce que la substance est, depuis un moment, assimilé aux qualités de l’objet du contrat ayant poussé les parties à contracter. Et non pas seulement à sa matière physique.